Étiquette : Mythras Page 1 of 23

Les Secrets de Rougeroc sur lulu.com

Tout est dans le titre ! Vous pouvez désormais commander un exemplaire imprimé du scénario Les Secrets de Rougeroc sur lulu.com.

Les Secrets de Rougeroc

 

Dans le nord-ouest du Val s’élève une étrange montagne tachetée de rouge et de gris, appelée le pic Bariolé sur les cartes, mais connue localement comme le « roc Rouge-Sang ». C’est à elle que le village de Rougeroc doit son nom. Ce hameau isolé est réputé pour ses mines, qui contribuent largement à la prospérité de la ville voisine d’Artise.
Il y a quelques jours, un colporteur bien connu est arrivé pâle et haletant à Artise ; il prétend revenir de Rougeroc, où des villageois auraient disparu sans laisser de traces ! Une patrouille a été envoyée là-bas, mais elle n’a pas donné signe de vie.
Le seigneur Réval, d’habitude si serein, est inquiet : tout ce qui ralentit l’exploitation des mines de Rougeroc appauvrit Artise. Il faut immédiatement envoyer un autre groupe, car l’hiver approche…

Les Secrets de Rougeroc est un scénario de fantasie pour Mythras mêlant action, enquête et une touche d’horreur. Il se déroule dans la Contrée, tout comme la campagne Contre le Chaos et le scénario Le Trésor d’Hessaret. Vous pouvez télécharger librement le supplément La Contrée, qui présente le cadre de jeu. Si vous avez déjà une campagne de fantasie en cours, ce scénario devrait être facile à adapter à vos besoins.

Les Secrets de Rougeroc est prévu pour 4 à 8 joueurs : si le nombre de joueurs est moindre, nous vous recommandons d’utiliser des personnages non-joueurs pour compléter le groupe des aventuriers.

Scriptorium et d100.fr : bilan 2021

Le traditionnel bilan de l’année a été publié sur le site du Scriptorium.

Malgré l’abandon du projet de traduction de la 3e édition d’OpenQuest, 2021 aura été une année faste : nous avons notamment finalisé cinq projets, dont Fantasie Classique, M-Space et Sorandib, et obtenu un accord de traduction pour Perceforest.

Bon réveillon à tous et nos meilleurs vœux pour 2022 !

Retour d’expérience sur le JDR en ligne

Dans un récent article, nous avions évoqué la participation de Crabus, un vétéran de la communauté d100.fr, à un évènement rôliste en ligne, la Cyberconv, où il maitrisa une partie de Mythras. Revenu sain et sauf de son périple virtuel, Crabus a bien voulu répondre à nos questions sur sa partie et son expérience du JDR en ligne.

Quels outils (sites, logiciels par exemple) as-tu utilisés pour mener ta partie à la Cyberconv ?

La partie s’est déroulée sur Discord, qui est la plateforme utilisée par la Cyberconv et aussi celle que je privilégie lors de mes parties en ligne. Pour lancer les dés, j’ai eu recours au bot DiceParser. D’habitude, je me sers de Miro, un tableau virtuel plutôt orienté à l’origine vers le monde professionnel, mais je m’en suis passé cette fois-ci.

Les joueurs de ta partie découvraient Mythras : comment as-tu fait pour leur présenter les règles ?

Ma méthode est simple : nous nous lançons dans la partie, puis j’explique les points de règles au fur et à mesure. Parfois, comme c’était le cas ici, les joueurs me posent des questions avant de commencer.

Je présente d’abord les jets de compétence et les modificateurs de difficulté. Vient ensuite le fonctionnement de l’augmentation et des passions. Si un jet est raté, j’évoque les points de chance. Enfin, j’introduis le combat et les effets spéciaux. Le scénario d’initiation « Le Sanctuaire des Dieux Félons » est bien adapté à cette démarche.

Quels sont, selon toi, les avantages et les inconvénients du JDR virtuel par rapport au JDR « sur table » ?

Le JDR virtuel a l’avantage de la flexibilité, ce qui me permet de réunir facilement des joueurs. L’organisation des parties sur table a toujours été un casse-tête pour moi : dur de trouver des joueurs à la fois proches de chez moi, avec des horaires compatibles et intéressés par les mêmes jeux !

Autre atout : le JDR virtuel me donne l’occasion de jouer à moindres frais avec des gens du monde entier. J’ai ainsi eu le plaisir de jouer avec John-Matthew DeFoggi (auteur de Jackals, jeu basé sur OpenQuest) et surtout Lawrence Whitaker (coauteur de Mythras).

Par contre, le JDR virtuel n’a pas la convivialité et la fluidité d’un JDR sur table. Quand je maitrise une partie en ligne, j’ai beaucoup de mal à savoir qui parle ou qui veut parler. Je trouve aussi que les joueurs ont en général un peu plus de mal à se mettre d’accord rapidement. Ceci étant, j’ai vu des parties sur table s’enliser à cause d’incompatibilité d’humeurs. Et, bien sûr, la convivialité d’une partie dépend avant tout des gens avec qui l’on joue : avec des gens sympas, on est sûr de passer un bon moment, que ce soit en ligne ou sur table !

Quels conseils donnerais-tu à un MJ désireux de jouer à Mythras en ligne ?

Premièrement, il a intérêt à posséder une bonne connexion et un micro qui fonctionne correctement : il n’y a rien de plus frustrant que d’être constamment déconnecté ou d’avoir à répéter tout ce que l’on dit !

Deuxièmement, je lui suggèrerais de visiter un site dédié en JDR en ligne, comme jdrvirtuel.com ou virtuajdr.net, et de participer à un « oneshot ».

Troisièmement, je lui recommanderais de multiplier les expériences comme joueur avant d’endosser le rôle de MJ ; il découvrira ainsi plusieurs logiciels et se familiarisera avec les techniques de MJ rodés au jeu en ligne.

Merci à Crabus pour cet entretien.

Page 1 of 23

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén