Étiquette : Fantasie Classique

Fiche de personnage pour Fantasie Classique

Wilfried Soret a réalisé une fiche de personnage fort complète pour Fantasie Classique (qu’il préfère appeler Fantaisie Classique). Les trois pages contiennent non seulement les indications habituelles sur les compétences ou les caractéristiques, mais aussi des sections sur les compagnons d’aventure, l’historique du personnage ou les capacités de classe. Bref, une belle fiche comme on les aime !

Merci à Wilfrief.

Cliquez sur l’image pour télécharger la version fémininede la fiche.

Cliquez sur l’image pour télécharger la version masculine de la fiche.

Fantasie Classique : mettez du D&D dans votre Mythras

Vous appréciez les règles de Mythras, mais vous avez la nostalgie des cubes gélatineux, des boules de feu ou des voleurs niveau 1 ? Fantasie Classique vous fera revivre l’ambiance des premières éditions de Donjons & Dragons. Incarnez un paladin paillard ou un moine défroqué, lancez des projectiles magiques sur d’innocents gobelours, redéfinissez votre identité sexuelle en portant une ceinture d’hermaphrodite…

Bref, c’est comme du D&D « à l’ancienne », mais avec les spécificités de Mythras : personnages définis aussi bien par leurs compétences que leurs passions, combats d’une grande profondeur tactique, etc.

La VO, Classic Fantasy, est un des suppléments les plus appréciés au sein de la communauté Mythras, au point d’avoir sa propre gamme d’aventures et d’extensions de règles. Fantasie Classique s’appuie donc sur une fondation solide.

Benoît Tainturier, principal relecteur de l’équipe de d100.fr, est tellement tombé sous le charme de l’ouvrage qu’il s’est biclassé en traducteur. Il a traduit les soixante premières pages avec l’aisance d’un Seigneur* pourfendant une horde de gobelins. Les deux-cent-cinquante suivantes ne lui font pas peur : il a hâte d’engranger de nouveaux points d’expérience !

Bonne chance, Benoît, et que Saint Gygax soit avec toi !

*Guerrier de niveau 9 ou + dans AD&D.

 

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén